dimanche 21 juin 2015

Déesse Yemaya

Suivre la voie des Déesses, marcher avec Elles, nous éclaire et guide au quotidien dans notre cheminement de Femme, nous apportant soutien et appui, réveillant des potentiels endormis..
Leurs histoires viennent nous toucher profondément et nous révèlent 
Des Sagesses Ancestrales que nous portons toutes en nous.

En voici une qui est très présente dans ce moment de ma vie


Yemaya

Déesse Africaine des Mers et Océans

"La Mère des Eaux"




RELIANCE
Yemaya engendre et protège la vie à travers tous les hauts et les bas, même pendant les expériences difficiles et douloureuses de l'existence. Elle rappelle aux femmes de prendre le temps pour elles-mêmes, de nourrir leurs propres besoins et à respecter leur position méritée dans la vie.
Elle nous invite à puiser notre énergie de guérison dans les grandes eaux et pendant le flux et le reflux de la vie.
Elle nous relève en nous montrant sa Force - Force que nous pouvons puiser en nous...dans nos profondeurs..Elle nous montre le chemin du respect de notre espace Sacré.

Affirmations proposées:
J'exprime mes besoins
La liberté est mon droit inné dont je jouis
Il m'est facile d'articuler mes sentiments
Je suis liberée par la communication
Je libère ma colère et embrasse ma joie
En reconnaissant et respectant mes besoins, mon espace sacré, les autres les reconnaissent et les honorent


QUI EST YEMAYA
Yemaya est avant tout la Déesse-Divinité principale de la planète Neptune, et de la Lune.
Elle est pareillement la divinité et souveraineté Africaines des eaux communément appelée MAMIWATA, puis elle est aussi la mère du fleuve Ogun au Nigeria. Au Brésil, elle est appelée : Lemanja, elle est également la protectrice des femmes. Elle veille sur toutes les forces nourricières ; très souvent, elle est représentée grande de taille, avec la peau sombre, elle est en effet ce que nous appelons communément, sirène séductrice des eaux.

Yemaya est une déesse-mère, la déesse de la maison, la fertilité, l'amour et la famille. Comme l'eau, elle représente à la fois le changement et la constance - qui en rendra la vie, la protection, et changer ce qui est nécessaire.

Selon la légende Africaine ou encore selon la mythologie Yoruba du/au Nigeria, elle serait née au Nigeria, c’est la Déesse Mère, la divinité protectrice des femmes enceintes.

Yemaya est une Déesse charitable à qui les femmes ont fait appel pour les aider pendant l'accouchement, c'est la Déesse que l'on prie pour la fertilité, particulièrement les femmes qui ont des difficultés à concevoir. 

De nombreuses histoires disent qu’elle a toujours existé et que toute vie est née d’elle (par elle) , y compris toutes les autres divinités et entités. Au Brésil, à la différence du Nigeria où elle est la divinité des eaux douces, elle est plutôt représentée comme une vieille femme habillée de noir et de mauve, elle est la Déesse des mers, des océans et de la côte ; Dans le panthéon Afro-Brésilien, Lemanja est la mère de tous les Orishas, la Reine du monde aquatique, créature fabuleuse émergeant des flots. Dans les cérémonies Vodou haïtiennes, elle apparaît comme la Balianne et la Sirène, elle se manifeste simultanément sous deux formes et est vénérée de la même manière.

Selon la légende, elle donna naissance à 14 des Dieux et des Déesses Yorubas (aussi mentionné comme "orishas") après avoir été violée par son propre fils..Après cette épreuve, Yemaya jette une malédiction sur lui, causant sa mort. Cependant, la Déesse a voulu mourir aussi et est allée sur une montagne. A sa mort, la libération de ses eaux utérines a causé une grande inondation qui, à son tour, a créé les océans et les mers et de son utérus, 14 orishas sont nés.
Quand les Yorubas ont été asservis, leur Déesse est partie avec eux, les supportant dans la vie même aux temps les plus sombres, dans le nouveau monde. Quand ses fidèles ont été emmenés en Amérique, Ymoja est devenue Yemaya, "la Mère de l'Océan", car c'était la première fois que ses fidèles entraient en contact avec l'océan. Comme on n'a pas permis aux Yorubas de pratiquer leurs croyances en ce nouveau monde, ils ont fusionné leurs déités avec les images de saints Catholiques et ont par la suite créé un certain nombre de nouvelles religions

Santeria à Cuba, Vaudou à Haïti, Macumba et Cadomble au Brésil. Dans toutes ces religions différentes, Yemaya est toujours révérée comme une déité puissante.
Dans la Macumba brésilienne, on la connaît comme Imanje, la Déesse Océanique de la Lune. 

À Cuba, il y a beaucoup de variantes à son nom - tandis qu'Yemaya Ataramagwa était la Reine des richesse de la Mer, elle était aussi Yemaya Achabba la sévère, Yemaya Oqqutte la violente et Yemaya Olokun la troublante, que l'on pourrait seulement voir dans des rêves. 

À Haïti, on connaît la Déesse comme Agwe et comme Balianne à La Nouvelle Orléans. Étant une Déesse de la Mer, Yemaya est souvent dépeinte comme une belle sirène, portant sept jupes bleues et blanches. La coquille de cauri est son symbole sacré et ses édifices religieux sont les bords de mer ou de grandes rivières qui coulent vers la mer.

Au Brésil, où elle est mentionnée comme " Notre Dame de la l'Immaculée Conception ", les foules se réunissent toujours aujourd'hui sur la plage de Bahia pour célébrer Candalaria, une cérémonie dans lequel les offrandes de savon, de parfum et de bijoux sont jetées dans la mer en l'honneur d'Yemaya. Les lettres de doléances à la Déesse y sont jetées aussi. Les gens attendent pour voir si leurs offres sont acceptées par la Déesse ou leur sont rendues par les vagues. On croit que la Déesse enlèverait les ennuis de ses disciples avec ses eaux, les eaux de l'utérus de la création et des rêves.


RITES ET SYMBOLES

En Afrique, une cruche d’eau du fleuve Ogun est considérée comme un remède contre la stérilité féminine. Pour remercier la déesse du fleuve, on lui fait des offrandes de volailles, de poissons, d’ignames et de cauris, ces petits coquillages tropicaux qui représentent la richesse ; Dans les rituelles Vodou haïtiennes et celles de bon nombre d’autres spiritualités Africaines/Noires, elle descend sur terre en prenant possession du corps d’une adepte. La possédée par cette déesse manifeste alors dans sa transe, une élégance et un sentiment de supériorité marqués par un comportement de coquetterie de jeune fille. Au Brésil, Lemanja protège le fœtus dans le ventre de sa mère et sa tâche est celle du renouvellement constant. Elle règne sur l’eau et sa célébration se fait pendant les nuits de pleine Lune.

Ses lieux saints sont : les côtes de mers, de fleuves, elle est très implantée au Brésil et au Nigeria.

Les jours appropriés pour l’adorer ou pour faire son rituel: le samedi.
Pour mieux l’invoquer ou l’adorer, il faut se vêtir en couleurs blanche, bleue, argent, car se sont ses couleurs préférées qu’elle porte souvent lors de ses apparitions nocturnes ou en journées.

Son chiffre Occulte-spirituel est le chiffre SEPT « 7 »
Ses aliments préférés sont, le melon d’eau, la mélasse, la farine de maïs.

Sa formule de salutation est le Omio Yemaya.

Prière à la Déesse Yemanja 

O Mère des Eaux!
Grande est ta puissance, ta force et ta lumière...
Laisse ta grandeur être la plus belle richesse que tu me donnes...
Entouré par les douces mélodies venant du plus profond de toi...

Comment honorer de la Déesse YEMAYA ?

Une offrande consacré à YEMAYA devrait consister en cadeaux à l'océan, à la mer, aux eaux, comme du bois flotté, des coquilles (en particulier les coquilles de cauri), l'algue même séchée. Des images de vie maritime comme des dauphins, des coquillages et l'étoile de mer, peuvent aussi être inclues. Des fleurs bleues et blanches peuvent être ajoutées, aussi bien que des cristaux, des pierres et les colliers de perles à ses couleurs. Vous pouvez vouloir laisser des demandes à YEMAYA la prochaine fois vous êtes au bord de la mer. Les doléances peuvent être écrites sur de petites pièces de papier qui sont alors placées dans des coquillages. Laissez ces coquillages, et-ou d'autres offres comme le melon, à marée basse, au-dessous de la marque de marée haute. La marée les emportera vers YEMAYA. Vous pouvez aussi utiliser l'invocation suivante ou quelque chose de semblable :

Ymoja de la Grande Rivière
Yemaya de la Grande Mer
Ma belle dame des eaux
Entends-tu mon appel
Yemaya rend ma vie fructueuse
Yemaya exauce mes désirs
Dame des Océans Magnifiques
Entends mon appel !

Symboles et Correspondances:

Général : océan, rivières, sirènes, la Vierge Marie, la veille du Nouvel An, le 2 Février, l'étoile du Nord, demi-lune, les rivières, les rêves, gâteau de livre, des bateaux et des navires, les fans, danse sacrée, le nombre 7



Animaux : Poissons, canards, colombes, paons, plumes, des poulets, des serpents, et toutes les créatures de la mer



Plantes : oranges, fleurs tropicales, les ignames, les céréales, les algues, les autres plantes qui poussent dans l'océan



Parfums : framboise, savons parfumés, de la cannelle, sapin baumier, santal, lilas



Pierres précieuses et métaux : argent, les perles, la nacre, corail, pierre de lune, de cristal de quartz, turquoise, et une gemme bleue ou perles



Couleurs : bleu ciel, argent, blanc, vert, et surtout une robe bleue avec jupe ample de 7 couches représentant les vagues de l'océan ou les sept mers. 



sources

http://eglise.animiste.pagesperso-orange.fr/deessafric.htm
http://www.goddess.com.au/goddesses/Yemaya.htm
https://journeyingtothegoddess.wordpress.com/2012/02/10/goddess-yemaja/
Article Vodouïste réécrit-modifié par LE REVELATEUR KMT

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire